Rechercher

Keith HARING

Il voulait transformer le monde

Keith Haring c’est l’espoir du « bébé rayonnant », la haine et la joie avec « le chien qui aboie » et « l’homme qui danse », la culture pour tous avec les prémices d’un merchandising basé sur ses œuvres, l’éducation avec sa murale énonçant « Crack is Wack » ou son « silence=mort ».




Né dans le sud Est de la Pennsylvanie en 1958 il prend son envol à NY en 1978 pour y développer son art dans l’East Village aux coté de Kenny Sharf et JM Basquiat mais cette carrière fulgurante s’achève le 16 Février 1990 emporté par des complications de sa maladie à l'âge de 31 ans.


Pour bien saisir l’oeuvre de KH il faut se replonger dans sa jeunesse avec le pire des années 60, avec la guerre froide et la crise des missiles de Cuba, la guerre du Vietnam, les mouvements des droits civiques, les assassinats de Martin Luther King, du président JFK et de son frère Bobby, les émeutes de Stonewall qui ont propulsés les communautés gay dans les manchettes, il faut se replonger dans le pire des années 80 avec la crise du sida, « l’épidémie » de drogue, le chômage élevé.

Et pourtant KH trouve les symboles positifs simples qui nous parlent. Son activisme a joué un rôle clé dans son œuvre qui répond à des enjeux urgents comme la dictature politique, le racisme, l’homophobie, la toxicomanie, la sensibilisation au sida, le capitalisme et l’environnement.


Atteint du sida il n’a cessé depuis 1988 de mettre son art au service de cette cause, d’encourager la recherche sur cette maladie avec la »Keith Haring Foundation » et d’éduquer les populations sur ses dangers.


Son travail était ouvert sur le monde et sa volonté de partage l’a conduit à diffuser son art le plus largement possible, idéalisant une richesse artistique collective. Il l’a sorti du monde étroit des galeries et des musées (sans toutefois les renier) pour l’emmener sur les murs, les couloirs du métro ou les trottoirs de l’East Village.

Inspiré du graffiti et des clubs undergrounds, artisan du Street art et du Pop Art, il a collaboré avec Andy Warhol, son ami J-M Basquiat, David Bowie, Grâce Jones, réalisé une ligne de mode pour Malcom Mc Laren et Vivienne Westwood


Ces quelques lignes, plus longues que d’habitude, sont un condensé de ce que vous pourrez approfondir en suivant les liens ci-dessous :


Fondation Keith Haring :Keith Haring

Artnet : Keith Haring | artnet

Wikipédia : Keith Haring — Wikipédia (wikipedia.org)

WikiArt : Keith Haring - 81 œuvres d'art - peinture (wikiart.org)

MAM : Keith Haring | Musée d'Art Moderne de Paris

Pourquoi :Nous | Oui, mais pourquoi ? Keith Haring (wetransfer.com)

L’alphabet de Keith Haring : 'The Alphabet' de Keith Haring : Une exposition pour réviser ses bases - Streep



Radiant baby


Hommes dansants


Pop Shop Quad I

Pop Shop Quad II

Pop Shop Quad III

Pop Shop Quad IV

Pop Shop Quad V